Écrire la promenade

Philippe Antoine

Travaux de littérature

Ecrire la promenade. L’approche panoramique qui est celle de ce volume des Travaux de Littérature propose en premier lieu un parcours chronologique, qui mène du Moyen Age au XXIe siècle. Ce fil directeur ancre le propos dans une histoire des représentations qu’il faut évidemment prendre en compte pour aborder la mise en mots d’une pratique, par définition culturelle et située. Il est possible cependant de se laisser guider par d’autres logiques, génériques par exemple, ou encore thématiques. On s’apercevra alors qu’il n’était pas tout à fait arbitraire de faire cohabiter dans un même ensemble des oeuvres de factures très différentes. Elles partagent sans doute bien des traits (que l’on peut vraisemblablement attribuer également à la promenade) : liberté, plaisir, curiosité, égotisme… La proportion de tel ou tel "ingrédient" varie selon que l’on parle de tel ou tel. Mais il existe peut-être, dans notre littérature, une sorte de communauté des promeneurs. Ce livre voudrait y donner accès, de manière nécessairement partielle, et convaincre de l’intérêt qu’il y a à fréquenter une telle compagnie.

Sommaire

- Philippe ANTOINE, Présentation

Christine FERLAMPIN-ACHER, Se promène-t-on dans les romands médiévaux avant 1450 ?

François ROUDAUT, Note sur le mot "promenade" chez quelques lexicographes des XVe et XVIe siècles

Marie-Christine GOMEZ-GÉRAUD, La promenade, quel exercice pour les voyageurs de la Renaissance ?

Jean-Pierre DUPOUY, Je m’alloys pourmenant : présence de la promenade dans la poésie française de la seconde moitié du XVIe siècle.

Arlette GIRAULT-FRUET, Promenades sur le tillac dans les navigations d’autrefois (XVIe-XVIIIe siècles)

Sylvie RÉQUÉMORA-GROS, Voyager vent debout : paradoxes d’un "charmant voyage"

Jacques CORMIER, La "Promenade" dans Les Illustres Françaises de Robert Challe (1713)

Sylvianne ALBERTAN-COPPOLA, Itinéraires romanesques ou Marianne au pays du moi

Béatrice DIDIER, La promenade selon Jean-Jacques

Pierre OUTERS, De Paris aux îles et des îles à Paris. L’écriture de la promenade chez les poètes créoles du XVIIIe siècle (Parny, Bertin et Léonard)

Marius WARHOLM HAUGEN, "Une promenade dans une autre partie du monde". La promenade comme pratique et figure chez Jean Potocki

Michel BRIX, Nerval et le rôle politique du flâneur

Guy TRIGALOT, Victor Pavie, promeneur romantique

Pierre-Jean DUFIEF, Edmond de Goncourt, piéton de Paris sous le Siège et la Commune

Carlota VICENS-PUJOL, Quand l’intertexte devient guide. Le cas de Mayorquine d’Ernest Gaubert

Frank Lestringant, La promenade d’André Gide en U.R.S.S.

Maurice DELCROIX, La Promenade sur la dune

Sébastien BAUDOIN, Fascinations et métamorphoses de la route : le point de vue du promeneur dans les Terres du Couchant de Julien Gracq

Elizaveta LEGENKOVA et Tatiana TAÏMANOVA, Promenades avec Pouchkine d’Abram Tertz, vicissitudes du genre au XXe siècle

Bruno TRISTMANS, Pèlerinages rhapsodiques (Jacques Lacarrière, Jean-Claude Bourlès)

Madeleine BERTAUD, Les promenades toscanes de François Cheng

Catherine NESCI, La promenade émancipatrice. Ecriture et évasion dans Ombre sultane d’Assia Djebar

Références

Librairie, Droz, XXVIII, 2015, 294 pages.