Appel à communication - Colloque : « Lectures rhétorique des poètes augustéens »

9 et 10 novembre 2017

MSH de Clermont-Ferrand

CELIS (Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique, EA 4280) Équipe « Écritures et représentations de l’Antiquité et du Moyen Âge » avec le concours du Centre de recherches André Piganiol-Présence de l’Antiquité

Comité scientifique :

• Hélène Casanova-Robin, professeur de latin à l’Université Paris-Sorbonne

• Anne-Marie Favreau-Linder, maître de conférences de grec à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand

• Laurent Pernot, professeur de grec à l’Université de Strasbourg, membre de l’Institut

• Rémy Poignault, professeur de latin à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand

• Hélène Vial, maître de conférences de latin à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand

Ce colloque constitue le troisième volet d’un triptyque intitulé « La poésie de l’époque d’Auguste et la rhétorique », dont l’objet est d’explorer dans tous ses aspects la relation d’influence réciproque entre la poésie augustéenne et le champ rhétorique : 1. « La culture rhétorique des poètes augustéens » (5-6 novembre 2015) 2. « L’écriture rhétorique des poètes augustéens » (3-4 novembre 2016) 3. « Lectures rhétoriques des poètes augustéens » (9-10 novembre 2017)

La première des trois rencontres a visé à placer cette relation dans son contexte, en croisant histoire des idées et histoire des hommes. Qui étaient les grands orateurs et professeurs, grecs et romains, dont les poètes qui nous intéressent ont suivi ou pu suivre les leçons ? en quoi consistaient leur pratique oratoire, leur enseignement ? quelles œuvres théoriques, contemporaines ou antérieures, ont-ils étudiées ou pu étudier ? Quelle image ces poètes ont-ils laissée, en tant qu’élèves de l’école du rhetor ou en tant que lecteurs d’ouvrages rhétoriques, à leurs contemporains (pensons notamment à Sénèque le Rhéteur évoquant Ovide) ? Dans leur œuvre poétique, quelle attitude adoptent-ils vis-à-vis de leur propre apprentissage rhétorique, que celui-ci s’y trouve évoqué de manière directe ou, par exemple, à travers tel ou tel personnage ?

Le deuxième colloque, « L’écriture rhétorique des poètes augustéens », a consisté à analyser l’œuvre même de ces poètes sous l’angle de la relation entre poétique et rhétorique, afin de tenter non seulement d’évaluer ce que leur manière d’écrire des poèmes doit à la rhétorique, mais aussi d’étudier les différentes manières dont ils mettent en scène la relation entre ces deux domaines (influence affichée, rivalité voire opposition réelles ou feintes) et ce que ces mises en scène nous apprennent sur leur relation à la culture de leur temps et leur conception de leur propre vocation poétique.

Le troisième colloque, « Lectures rhétoriques des poètes augustéens », se veut une investigation portant, cette fois en « aval » – le premier pouvant se définir comme l’« amont » –, sur la réception rhétorique de la poésie augustéenne de l’Antiquité à nos jours, réception qui, si elle a parfois pu conduire à une surinterprétation, voire à une déformation, met aussi en lumière un aspect central de l’écriture de ces poètes.

Les propositions de communication, composées d’un titre et d’un argumentaire d’une dizaine de lignes et accompagnées d’une courte biobibliographie, seront envoyées avant le 31 janvier 2017 à l’adresse suivante : Helene.VIAL@univ-bpclermont.fr


Responsable(s) Celis :  Hélène Vial

Équipe(s) de Recherche concernée(s) :  Littératures et représentations de l’Antiquité et du Moyen Âge

Date et lieu

  • du jeudi 9 novembre 2017 au vendredi 10 novembre 2017 - lieu : MSH de Clermont-Ferrand