Conférence de Dimitri TOKAREV : « “L’âme russe” vs. “l’esprit français” : les débats autour des problèmes artistiques et idéologiques aux séances du Studio franco-russe à Paris (1929-1931) »

Académie des Sciences de Russie, Institut d’études avancées de Nantes, professeur invité au CELIS EA 4280

Mercredi 9 mars, à 17 h, MSH, amphi 219

Cette conférence évoquera une page assez mal connue mais pourtant très importante de contacts intellectuels entre les Français et les émigrés russes, à la lisière des années 1920 et 1930, à savoir le Studio franco-russe dont les quatorze séances se sont tenues à Paris et auquel ont pris part un bon nombre d’intellectuels français (Sébastien, Maxence, Crémieux, Lalou) mais aussi russes (Berdiaev, Berbérova, Adamovitch). Les membres du Studio ont réfléchi sur des sujets relevant de la littérature, de la philosophie et des études culturelles : l’inquiétude dans la littérature, la littérature soviétique, le roman après 1918, le symbolisme en France et en Russie, les influences franco-russes dans le domaine littéraire, Marcel Proust, André Gide, Paul Valéry, Léon Tolstoï, Fédor Dostoïevski. Cette multitude de sujets présupposait certes des méthodes et des optiques différentes, qui traduisaient les divergences d’ordre idéologique et politique dont témoignaient les Russes et les Français, et qui se sont fait fortement sentir dès la première séance du Studio. En même temps, un des problèmes majeurs, qui a finalement contribué à la fermeture du Studio, fut celui de la traduction inadéquate ou de la mauvaise compréhension de certains termes et notions qu’utilisaient les intervenants lors de leurs discussions.

Dimitri TOKAREV est diplômé de l’Université d’État de Saint-Pétersbourg où il obtient en 1991 son diplôme d’enseignant de langue et de littérature russes. En 1998, après cinq années d’études à l’Université d’Aix-Marseille I, il soutient une thèse intitulée « Le phénomène de la littérature de l’absurde en France et en Russie au XXe siècle : Samuel BECKETT et Daniil HARMS ». Depuis 1996, il travaille au Département de littérature comparée de l’Institut de littérature russe (Maison Pouchkine) de l’Académie des Sciences de Russie où il est nommé directeur de recherche en 2007. En 2006, il y soutient une thèse d’Etat consacrée à la poétique de Daniil HARMS. Dimitri TOKAREV a été maître de conférences et professeur au sein de plusieurs établissements d’enseignement supérieur, y compris l’Université de Saint-Pétersbourg. En 2011-2012, il était lauréat du programme « Research in Paris » de la Mairie de Paris (ENS –CNRS, transferts culturels). Ses centres d’intérêts scientifiques portent sur la théorie littéraire, l’histoire de l’art, les études visuelles, l’histoire, l’histoire sociale, la philosophie et l’esthétique. Il s’intéresse surtout aux relations culturelles et littéraires entre la France et la Russie aux XIXe et XXe siècles, ainsi qu’à des recherches pluridisciplinaires menées à la frontière entre la littérature et l’histoire, la littérature et la philosophie, la littérature et les arts visuels.

En 2015-2016, il est chercheur résident à l’Institut d’études avancées de Nantes et professeur invité au Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS EA 4280), de l’Université Blaise-Pascal (Clermont II).

Responsable(s) Celis :  Régis Gayraud

Équipe(s) de Recherche concernée(s) :  Littératures 20/21

Date et lieu

  • le mercredi 9 mars 2016 à 17h00 - lieu : MSH Clermont-Ferrand, Amphi 219