Dictionnaire du dandysme

Alain Montandon

Sous la direction d’Alain Montandon

Le dandysme, importé d’Angleterre au début du XIXe siècle et son plus célèbre représentant, George Brummell, est une institution vague qui a cependant ses propres lois fort rigoureuses comme le notait Baudelaire, celles de cultiver l’idée du beau dans sa propre personne et d’affirmer sa propre distinction. « Plaisir d’étonner et la satisfaction orgueilleuse de ne jamais être étonné », « se faire une originalité dans les limites extérieures des convenances », tel le voyait l’auteur du Peintre de la vie moderne. La gravité dans le frivole, l’impertinence et la froideur, une attitude de défi aux normes de la société caractérisent la figure du dandy à l’époque romantique, et plus généralement dans les époques de décadence dont il serait « le dernier éclat d’héroïsme ». Le dictionnaire du dandysme se divise en plusieurs sections : il regroupe d’abord les notions essentielles du dandysme (originalité, élégance, mélancolie, narcissisme, etc.). Ensuite il est fait place à ses représentants et écrivains (de Barbey d’Aurevilly à Wilde), aux attributs du dandy et enfin aux personnages romanesques du dandy qui hantent la littérature.

Publication avec le soutien financier du CELIS

Références

Paris, Honoré Champion, coll. "Dictionnaires et références", p. 728

ISBN 9782745329592

Prix : 110 euros

Année de publication : mars 2016