Les lieux du voyage : genres, esthétique, idéologie

équipes « Écritures et interactions sociales » / « Lumières et Romantismes »

Participants : équipes « Lumières et Romantismes », « Littératures 20/21 ».

Ce programme transversal, mis en place au cours du présent contrat, a connu une série d’infléchissements eu égard au projet initial. En effet, le rapatriement au sein du CELIS du site www.crlv.org (précédemment implanté à l’Université de Paris-Sorbonne), ainsi que la création d’une revue électronique (viatica@univ-bpclermont.fr), ont abouti à réorienter un projet qui, initialement, se situait à l’articulation d’une réflexion sur les genres littéraires et de questions d’ordre anthropologique.

1) En collaboration avec l’université de Cologne :

Un cycle consacré à la notion de « frontière », initié par P. Jonchière et F. Calas et poursuivi par Ph. Antoine. Il s’est traduit par un ensemble de journées bi-localisées et s’est achevé par un colloque :

Manifestations scientifiques 2010

Journée d’étude, Brouillage des frontières, 21 juin 2010, MSH de Clermont-Ferrand

Co-organisée par le CELIS, le LLL (Orléans-Tours) et le Romanisches seminar de l’université de Cologne, avec le soutien de la MSH de Clermont-Ferrand.
- Responsable scientifique : Frédéric Calas

Manifestations scientifiques 2011

Journée d’étude, Brouillage des frontières, 28 octobre 2011, Université de Cologne

Co-organisée par le CELIS, le LLL (Orléans-Tours) et le Romanisches seminar de l’université de Cologne, avec le soutien de la MSH de Clermont-Ferrand.
- Responsable scientifique : Wolfram Nitsch

Colloque franco-allemand, Le mouvement des frontières : déplacement, brouillage, effacement, 24-25 octobre 2013, Salle 220, MSH de Clermont-Ferrand
- Responsables scientifiques : Philippe Antoine et W. Nitsch.

⇒ Actes en cours de publication dans la coll. « Littératures », PUBP.

2) En collaboration avec l’Université de Palma :

Colloque international, « Sur les traces des voyageurs à leur insu », 10-11 avril 2014, Palma de Mallorca.
- Responsables scientifiques : C. Vicens et Ph. Antoine.

⇒ Actes à paraître dans L’Ull Critic (univ. de Lleida).

3) Le « CRLV » (Centre de recherche sur la littérature de Voyages)

Lien vers le site du  : Centre de Recherche sur la Littérature des Voyages

Il s’agit d’un réseau, fondé en 1984 et domicilié au CELIS depuis 2012, qui peut compter sur la participation régulière ou occasionnelle d’environ 1300 chercheurs, répartis dans le monde entier.

Le site www.crlv.org, administré par la Maison des Sciences de l’Homme et placé sous la responsabilité scientifique du CELIS, est le principal outil de communication entre ses membres. On y trouve un répertoire des chercheurs, une « Lettre du voyageur » semestrielle qui recense l’actualité de la recherche, une base de données viatique, une encyclopédie sonore regroupant conférences de séminaires et communications de colloques ainsi que des annonces relatives aux manifestations organisées.

Fondamentalement pluridisciplinaire, comme son objet scientifique l’y invite, le « CRLV » regroupe des spécialistes de diverses littératures, des historiens, des historiens de l’art, des ethnologues… Le « CRLV » étudie la littérature des voyages dans ses divers aspects : documentaire, esthétique et idéologique ; du carnet de voyage aux relations qui affichent ouvertement leur caractère littéraire, en passant par la lettre de voyage.

Dans le domaine de l’édition traditionnelle, le CRLV nourrit la collection : « Imago mundi » des Presses de l’Université de Paris-Sorbonne (co-resp. Ph. Antoine depuis 2012).

4) Viatica

Lien vers le site du  : Viatica

Première revue française (en ligne et en accès libre) entièrement dédiée à la littérature des voyages, se voudrait lieu d’échange, de diffusion, de discussion et de production collective des savoirs sur le texte viatique et les approches particulières qu’il ne manque pas de générer.

Pour l’anthropologue comme pour l’historien, pour le géographe comme pour le littéraire, pour le spécialiste des littératures de toutes périodes, pour celui des études post-coloniales ou des area studies, le récit de voyage apparaît comme un écrit situé, dont la lecture éclaire un rapport dynamique entre des formations culturelles à un moment donné de leur histoire. En ce sens la revue s’inscrit pleinement dans l’approche sociopoétique qui est celle du CELIS.

L’objet de la revue implique qu’elle prenne délibérément une orientation internationale, à l’image du réseau que constitue le Centre de Recherche sur la Littérature des Voyages qui lui offre d’emblée, grâce au site www.crlv.org, une importante visibilité. Le français est la langue de communication privilégiée, mais les communications en anglais ont toute leur place dans la revue. En outre, Viatica peut s’ouvrir à des contributions rédigées en d’autres langues, sous réserve d’un accord préalable du comité de rédaction.

Chaque livraison annuelle est constituée d’un dossier abordant une thématique particulière, de Varia plus axés sur des questionnements d’ordres théorique ou méthodologique et de comptes rendus de lecture. Elle est enrichie d’une rubrique destinée à accueillir de brefs récits ou fragments inédits de récits de voyage contemporains. À partir du deuxième numéro, s’ouvre une nouvelle section, consacrée aux « Arts du voyage », dans laquelle est auscultée la manière dont le voyageur envisage sa pratique et les modalités de sa mise en mots ou en images.

Deux numéros ont paru à ce jour :

- Le Corps du voyageur, mai 2014 (http://viatica.univ-bpclermont.fr/l…)

- L’Art des autres, mars 2015 (http://viatica.univ-bpclermont.fr/l…)