Costumes décors et accessoires dans le théâtre de la Révolution et de l’Empire

Philippe Bourdin, Françoise Le Borgne

La concurrence entre les entrepreneurs de spectacles parisiens, les attentes du public, les possibilités techniques des salles les plus récentes favorisent une exigence de pittoresque dont le théâtre de la Révolution et de l’Empire fait son miel pour séduire l’imagination du spectateur. Celle-ci est également sollicitée par un usage nouveau des symboles et des emblèmes, empruntés aux grandes cérémonies républicaines à des fins d’édification morale ou de détournement parodique. Cahiers des régisseurs et publications commerciales témoignent de cet intérêt nouveau pour la «  mise en scène », qui mobilise mille métiers et autant de dépenses, rendant illusoire la réalisation de programmes didascaliques de plus en plus complexes.

Références

Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, coll. "Histoires croisées", 368 p.

Année de publication : 2010