Journée d’étude : Le dialogue comme genre littéraire de l’antiquité au XXIe siècle

Le genre du dialogue et ses dispositifs

Vendredi 10 février 2012

Dialogue littéraire et interactions verbales

Journée d’études autour de Platon, Cicéron, Horace, Rutebeuf, Diderot.

9 h - 13 h

MSH salle 220, 4 rue Ledru, 63000 Clermont.

Il s’agira ici de s’intéresser à la question des outils d’analyse du dialogue, et de se demander si les concepts développés par Bakhtine et ses successeurs autour de la notion de dialogisme, par la linguistique pragmatique (et notamment la pragmatique conversationnelle développée par l’école de Lyon) autour de l’idée d’interaction verbale ou encore par l’« analyse du discours » permettent, en renfort des outils traditionnels des littéraires (liés à la stylistique, la poétique des genres ou la rhétorique), d’éclairer la spécificité du genre littéraire abordé.

Il est ainsi remarquable que les approches théoriques concernant le dialogue en littérature ne s’intéressent à la question de l’hétérogénéité énonciative qu’à la marge, c’est-à-dire aux modalités de l’interlocution et de l’échange verbal en son sein, aux règles qui s’imposent à lui et qui, d’un auteur à l’autre, d’une période à l’autre, varient sensiblement. Les traités de rhétorique, en Grèce et à Rome, se sont ainsi particulièrement intéressés au style du dialogue, plutôt qu’aux lois de l’échange, décrit, au mieux, comme une alternance de questions et de réponses. On pourra se demander en particulier en quoi le dialogue textuel se rapproche ou s’écarte de l’échange dramatique et du mode conversationnel, et dans quelle mesure la mise en scène d’une interlocution illustre ou non le phénomène du dialogisme défini par Bakhtine. On tentera également de cerner les mécanismes d’écriture propres aux textes mettant en scène des personnages en interaction (chez Platon, Cicéron ou Diderot) par opposition aux textes qui proposent des « émergences dialogiques » tout en relevant d’une facture essentiellement monologique, comme c’est le cas des Satires d’Horace, par exemple, que Diderot connaît bien.

Interventions :

- Vincent Verselle (Université de Lausanne) : « Les Satires d’Horace : cacophonie, polyphonie ? Textualité et pluralité énonciative. »

- Léda Mansour (Université Paris Ouest – Nanterre) : « Perspectives d’analyse linguistique du dialogue philosophique : étude de la distance dialogique entre locuteurs. »

- Dominique Ducard (Université Paris Est - Créteil) : « Jeu de langage, forme-dialogue et genre discursif. »

Coordination scientifique : Sandrine Dubel, Jean-Pierre De Giorgio, Françoise Laurent, Françoise Le Borgne, Saulo Neiva, Annick-Stoehr-Monjou.

Contact : dialogos.dialogos@gmail.com

Responsable(s) Celis :  Jean-Pierre De Giorgio / Sandrine Dubel / Françoise Laurent / Françoise Le Borgne / Saulo Neiva / Annick Stoehr-Monjou

Date et lieu

  • le vendredi 10 février 2012 de 09:00 à 13:00 - lieu : MSH, salle 220.