J’ai dessiné la guerre. Le regard de Françoise et Alfred Brauner

Rose Duroux , Catherine Milkovitch-Rioux

Cet ouvrage retrace l’histoire des conflits contemporains à partir de dessins d’enfants qui en livrent un témoignage poignant. L’intérêt spécifique pour le dessin d’enfant dans la guerre s’est réellement forgé pendant la guerre d’Espagne (1936-1939), au moment où Françoise et Alfred Brauner, engagés dans les Brigades Internationales, ont testé l’apport de l’expression graphique, sa fonction réparatrice, sa faculté cathartique. Toute leur vie, ils glaneront des dessins d’enfants dans la guerre (aux dessins d’Espagne sont venus s’ajouter ceux des camps de concentration, du Japon, du Vietnam, d’Algérie, du Liban, du Cambodge, du Salvador, d’Afghanistan, de Palestine, de Tchétchénie…), les commenteront avec minutie et en révèleront les enseignements. En 1999, lors de l’exposition de plus de deux cents de ces dessins des guerres du monde, au siège de l’Unesco de Paris, on considéra que la collection faisait partie du « patrimoine de l’humanité ».

Ce livre permettra à tous les publics d’aborder les guerres contemporaines d’un point de vue exceptionnel, « à hauteur d’enfant ». Les dessins peuvent susciter débat et analyse, sur l’image elle-même, sur l’importance, la valeur et les limites du témoignage, sur l’appréhension des conflits contemporains dans leurs spécificités, sur les droits de l’homme et la protection de l’enfance, et sur la nécessité d’écouter toutes les voix, en particulier celles des enfants. Il n’est cependant pas destiné directement aux enfants : certains dessins et leurs légendes, très durs, peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes. Les analyses de Françoise et Alfred Brauner, restituées ici, révèlent une interprétation éclairante, parfois violente, mais également subjective : elles relèvent d’un regard, avec ses limites, ses erreurs parfois, reflètent la pensée d’une époque.

Accompagné d’une mallette pédagogique réalisée à destination des enseignants par l’Office Central de la Coopération à l’École (OCCE 63), il s’adresse tout particulièrement aux enseignant-e-s du primaire et du secondaire souhaitant aborder la guerre en classe : s’il est beaucoup question des guerres dans les programmes d’histoire de l’école primaire, on ne s’interroge jamais sur la guerre. Il faut attendre la classe de troisième, et surtout celle de première, pour que les élèves étudient « les nouvelles conflictualités » contemporaines. Pourtant, par la télévision, les jeux vidéo, la guerre est bien présente dans le quotidien des enfants et adolescents, même quand ils en sont à l’abri. Quelles représentations les élèves peuvent-ils construire du monde dans lequel ils vivent, si l’école les laisse démunis face à l’abondance et à la violence des images ?

Les enseignant-e-s pourront sélectionner parmi ces dessins, en fonction de leurs choix pédagogiques et de l’âge de leurs élèves, des témoignages de la guerre vécue à hauteur d’enfant, dans le cadre des cours d’histoire et d’instruction civique, sur la question des droits humains et des droits de l’enfant.

L’ouvrage peut dès maintenant et jusqu’au 1er décembre 2011 être commandé au tarif promotionnel de 20 €, franco de port. Après cette date, il sera vendu au prix public de 30 €. Bons de commande en français et en anglais à télécharger ci-dessous.

Références

(Édition anglaise : I Have Drawn Pictures of the War. The Eye of Françoise and Alfred Brauner)

Sous la direction de Rose Duroux et Catherine Milkovitch-Rioux, Clermont-Ferrand, PUBP, Hors collection, 158 p., 52 dessins, 46 photos.

Année de publication : décembre 2011