La spatialisation des textes poétiques (ANR LEC)

Programme ANR LEC - Le Livre : Espace de Création (XIXe-XXIe siècles) (ANR-10-CREA-009)

PRÉSENTATION

Dans le cadre du programme ANR LEC (Le Livre : Espace de Création, 2011-2014, coord. Isabelle Chol), le CELIS (Université Blaise-Pascal) et le CEREdI (Université de Rouen) organisent des journées d’études annuelles sur « La spatialisation des textes, de la fin du XIXe siècle à nos jours », en vue de la rédaction collective d’un ouvrage.

La première journée d’études s’est déroulée à l’Université de Rouen le 15 décembre 2011. Les secondes journées d’études se dérouleront à l’université Blaise Pascal (MSH de Clermont-Ferrand), le jeudi 15 novembre après-midi et le vendredi 16 novembre 2012.

La troisième journée d’études se déroulera à l’Université de Rouen en novembre 2013.

Problématique et objectifs

Mallarmé et après ? C’est sous ce titre qu’un colloque organisé par Daniel Bilous en 1998 (colloque de Tournon, 24-27 octobre 1998) s’était donné pour objectif d’observer l’influence du poète sur la littérature et les arts. En 2005, l’exposition du Musée des beaux-Arts de Nantes, L’Action restreinte. L’Art moderne selon Mallarmé explorait la trace laissée par cette pensée du lieu poétique qui se noue à cette « joie » d’un « séjour » sur terre, délivré des appartenances et des identifications, selon la formule de Jean-François Chevrier (catalogue de l’exposition, p. 33).

Stéphane Mallarmé prolonge une des voies empruntées par la poésie, et plus largement l’écriture, celle qui fait de la lettre un signe prenant valeur au-delà de la langue, et du texte un dispositif sans nouveauté qu’un espacement de la lecture (Stéphane Mallarmé, Un coup de dés jamais n’abolira le hasard, Préface, Paris, Gallimard, 1914). De l’enluminure ou des calligrammes figuratifs et symboliques de la littérature européenne avant Mallarmé à l’espace réinventé du poème dans le Coup de dés, la traversée des lieux s’effectue, dans la poésie moderne et contemporaine, de façon littérale et se coupe de la représentation. Rien n’a eu lieu que le lieu, excepté peut-être une constellation, écrit Mallarmé. Coup de dés, ou damiers sous la plume de Pierre Reverdy, le jeu de l’écriture s’inscrit dans un espace qui est celui de la page ou du livre dans lequel il dessine des formes conditionnées par le mouvement du tracé, formes qui se donnent à voir autant qu’à lire.

L’espacement des lignes d’écriture participe ainsi d’un renouveau ou d’une expérimentation des formes poétiques dont il s’agit de prendre la mesure. Il accompagne le développement de nouveaux modes de composition qui interrogent les moyens de la création : le mot ou la lettre, la typographie, le vers ou la ligne graphique, la ponctuation, les constructions syntaxiques et le déploiement sémantique du texte.

Les oeuvres entrant dans ce champ d’exploration sont nombreuses, qu’il s’agisse de celles de Guillaume Apollinaire, Filippo Tomaso Marinetti, Pierre Albert-Birot, Rafael Alberti, Vicente Huidobro, Marcel Duchamp, Gerardo Diego, Blaise Cendrars, Guillaume de Torre, Pierre Reverdy, Tristan Tzara, Joan Brossa, Michel Leiris, Edward Estlin Cummings, Gertrude Stein, Iliazd, Gherasim Luca, Jean Tardieu, Jean Cocteau, Pierre Chappuis, Eugen Gomringer, Augusto et Haroldo de Campos, Jérôme Peignot, Marcel Broodthaers, Emmett Williams, André du Bouchet, Christian Dotremont, Michel Butor, Jacques Donguy, Gérard Titus-Carmel, Jean-Michel Espitallier, Paul Louis Rossi. Cette liste incomplète reste évidemment ouverte.

Par-delà ce qui fédère ces productions qui accordent une large place à ce qu’elles donnent à voir, par-delà une lignée qui peut se dessiner de Mallarmé à la poésie concrète ou visuelle, et à ces prolongements, les pratiques et les débats qu’elles ont suscités témoignent de la diversité des enjeux marqués par les contextes culturels, esthétiques, techniques, médiologiques et sociologiques qui ont participé à leur développement.

L’objectif du programme pluridisciplinaire sur la spatialisation des textes dans le livre, depuis la fin du XIXe siècle en Occident sera donc de dégager les spécificités de ses pratiques qui engagent une nouvelle façon de concevoir le texte poétique, mais aussi le rôle des contextes dans l’évolution de ces productions.

Comité scientifique

Jan BAETENS (Professeur, Université de Leuven, Belgique)

Isabelle CHOL (Maître de Conférences HDR, Université Blaise-Pascal)

Anne-Marie CHRISTIN (Professeur, Université Paris-Diderot)

Jacques DURRENMATT (Professeur, Université de Toulouse Le Mirail)

Régis GAYRAUD (Professeur, Université Blaise-Pascal)

Jean KHALFA (Maître de Conférences, Université de Cambridge, Grande-Bretagne)

Denis LAOUREUX (Professeur, Université Libre de Bruxelles, Belgique)

Serge LINARES (Professeur, Université de Versailles)

Bénédicte MATHIOS (Professeur, Université Blaise-Pascal)

Anne TOMICHE (Professeur, Université Sorbonne Paris IV)

CELIS (Université Blaise-Pascal) / CEREdI (Université de Rouen)

PROGRAMME

Deuxièmes journées d’études

Action 2

La spatialisation des textes poétiques, de la fin du XIXe siècle à nos jours

La spatialisation des textes : contextes et pratiques

Jeudi 15 et vendredi 16 novembre 2012

Maison des Sciences de l’Homme, salle 332

4 rue Ledru, 63000 Clermont-Ferrand

  • Responsables : Isabelle Chol, Serge Linares, Bénédicte Mathios.

JEUDI 15 novembre 2012

  • 14h : Ouverture de la journée

Présentation du programme ANR LEC (Isabelle Chol)

Présentation de l’action 2 : état d’avancement des travaux (Isabelle Chol, Serge Linares, Bénédicte Mathios)

Présidente de séance : Anne-Marie Christin

14h30-15h :Penelope Galey (Université de Valenciennes), « La poésie spatiale anglophone »

15h-15h30 : Barbara Meazzi (Université de Savoie), « L’évolution de la pratique sonore des mots en liberté futuriste »

15h30-15h50 :discussion

15h50 : pause

16h10-16h40 : Claude Debon (Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle), « A propos de la spatialisation du texte poétique dans quelques ouvrages de Pierre Garnier (1928- ), théoricien du Spatialisme »

16h40-17h10 : Lucie Lavergne (Université Blaise-Pascal, Clermont 2), « La page dans la poésie visuelle espagnole des années 1960-1970 : théâtre de l’expression poétique et dynamique créatrice »

17h10-17h40 : discussion

VENDREDI 16 novembre 2012

Président de séance :

9h-9h30 : Isabelle Chol (Université de Pau et des Pays de l’Adour), « L’espacement et la nouveauté des formes dans la poésie de langue française »

9h30-10h : Bénédicte Mathios (Université Blaise-Pascal, Clermont 2), « L’échelonnement des vers dans la poésie des XXe/XXIe siècles en Espagne : expérimentation ou nouvelle norme ? »

10h-10h20 : discussion

10h20 : pause

10h40-11h10 : Michel Favriaud (Université Toulouse le Mirail), « Ponctuation blanche, ponctuation grise et structuration du poème au XXe siècle »

11h10-11h40 : Anne-Marie Christin (Université Paris-Diderot, Paris 7), « Matière du blanc »

11h40-12h10 : discussion

Pause déjeuner

Présidente de séance : Barbara Meazzi

- 14h-14h30 : Serge Linares (Université Versailles Saint-Quentin), « Poésie manuelle : pratiques modernes de la graphie »

- 14h30-15h : Gaëlle Théval (Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle), « Poèmes collages, poèmes ready-mades : transgression et exhibition de l’espace livresque »

15h-15h30 : discussion

15h30-16h : bilan des journées


Séances précédentes :

Jeudi 15 décembre 2011

Action 1

La spatialisation des textes : contextes de production, de réception et de diffusion

Journée organisée par le CEREdI, en partenariat avec le CELIS.

Maison de l’Université de Rouen, salle divisible nord, rue Thomas Becket, 76821 Mont-Saint-Aignan.

9h30-9h45

Présentation du programme ANR LEC (Isabelle Chol)

Présentation de l’action 2 (Isabelle Chol, Serge Linares, Bénédicte Mathios)

Séance sous la présidence de Serge Linares (Université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines)

09h45-10h15 Thierry Roger (Université de Rouen), « La poésie dans l’espace depuis Mallarmé : un héritage en questions »

10h15-10h45 Patrick Suter (Université de Genève), « De la publicité à la poésie visuelle (de Mallarmé à nos jours) »

10h45-11h15 Discussion et pause

Séance sous la présidence d’Isabelle Chol (Université Blaise-Pascal / Université de Gafsa)

11h15-11h45 Philippe Geinoz (Université de Fribourg), « “Anch’io…” Le calligramme comme réponse “cubiste” aux mots en liberté »

11h45-12h15 Nadja Cohen (Paris), « De l’écran à l’écrit : quelques effets du cinéma sur la spatialisation du poème de 1910 à 1930 »

12h15-12h30 Discussion

12h30-14h00 Déjeuner

Séance sous la présidence de Bénédicte Mathios (Université Blaise Pascal-Clermont-Ferrand)

14h00- 14h30 Denis Laoureux (Université Libre de Bruxelles), « De Broodthaers à Mallarmé, ou de la poésie par d’autres moyens »

14h30-15h00 Isabelle Alfandary (Université Paris-Est Créteil), « Espace et espacement dans la poésie américaine ».

15h00-15h30 Discussion et pause

Séance sous la présidence d’Isabelle Alfandary (Université Paris-Est Créteil)

15h30-16h00 Benoît Conort (Université de Rennes-II), Opéras-minute de Frédéric Forte

16h00-16h30 Anne Reverseau (KU Leuven), « Le livre numérique ou le développement des relations poésie / photographie en contexte »

16h30-17h00 Isabelle Chol (Université Blaise-Pascal / Université de Gafsa), « Les mots pour le dire : évolution des concepts et ®évolutions poétiques »

17h00-17h45 Discussion et conclusion de la journée

Responsable(s) Celis :  Isabelle Chol

Équipe(s) de Recherche concernée(s) :  Programmes transversaux

Programme(s) concerné(s) :  ANR LEC

Date et lieu

  • le jeudi 15 décembre 2011 - lieu : Maison de l’Université de Rouen, Mont-Saint-Aignan.
  • du jeudi 15 novembre 2012 au vendredi 16 novembre 2012 - lieu : MSH de Clermont-Ferrand