Iulia Rusu

Inscription : année universitaire 2010-2011.

Thèse en cotutelle dirigée par : Sylviane Coyault (Clermont-Ferrand), Rodica Pop (Cluj-Napoca).

Titre de la thèse : La Figure de Judas dans la littérature du XXe siècle.

Direction d’ouvrage :

Anacronie și diacronie în Cântarea Cântărilor (Anachronisme et diachronie dans le Cantique des Cantiques), Editura Galaxia Gutenberg, Târgu-Lăpuş, 2010.

Articles :

« Éric-Emmanuel Schmitt : de la lupta lui Iacov cu îngerul la lupta omului cu moartea » (de la lutte de Jacob avec l’ange à la lutte de l’homme avec la mort), Verso, n° 93, Cluj-Napoca, 2011, p. 13-14.

« Le frère du fils prodigue parle », Verso, n° 97, Cluj-Napoca, 2011.

Divers :

14-15 avril 2011, participation à la conférence internationale des doctorants en philologie, université Petru Maior, Târgu-Mureş :

« Messianisme littéraire : mythe christique et dimension mariale de l’écriture chez Jean Rouaud et Philippe Sollers ».

« Le complexe de Judas : entre liberté et prédestination dans L’Évangile selon Pilate par Éric-Emmanuel Schmitt ».

Traduction en langue roumaine – Jean Laporte, Les Pères de l’Église, tome I (Părinții latini ai Bisericii), Édition Galaxia Gutenberg, Târgu Lăpuș, 2010.

Mémoire Jésus, Pilate et Judas, trois figures cardinales chez Éric-Emmanuel Schmitt en vente : cliquer ici.

Thèse soutenue le 15 novembre 2013.