Lignes de front. Bande dessinée et totalitarisme

Benoît Mitaine, Viviane Alary

La bande dessinée, à l’instar des autres arts, s’imprègne en permanence des secousses qui bouleversent la marche du temps. En tant qu’événements majeurs de l’histoire des nations et des peuples, les guerres et les totalitarismes, deux phénomènes souvent liés par des relations de cause à effet, se trouvent naturellement présents dans l’univers bédéistique. Il convenait donc d’interroger ce médium qui a toujours fait la part belle aux aventures guerrières en le considérant pour ce qu’il est vraiment : un témoin privilégié de son temps qui, en dépit d’avoir nourri l’imaginaire de millions d’enfants de 7 à 77 ans, reste trop souvent un objet d’étude à la marge de l’Histoire.

Les seize chapitres qui composent ces Lignes de front, de par l’aire géographique qu’ils couvrent (Afghanistan, Allemagne, France, Espagne, Etats-Unis, Irak, Italie, Portugal, Royaume-Uni, Russie, Vietnam), la période historique qu’ils embrassent (le grand XXe siècle et le début du XXIe) et les œuvres et les artistes sur lesquels reposent leurs propos (Tardi, Hergé, Joe Sacco, Emmanuel Guibert, Carlos Giménez, Milton Caniff, Felipe H. Cava, etc.), illustrent les différentes tendances graphiques, esthétiques et idéologiques qui parcourent cet art depuis plus d’un siècle. En parallèle à cette histoire d’un art, c’est bien toute l’histoire d’un siècle qui se déroule, un siècle que d’aucuns ont justement qualifié d’âge des extrêmes.

Références

Colloque de Cerisy, juin 2010, sous la direction de Viviane Alary et Benoît Mitaine, Genève, Georg - Centre Culturel International de Cerisy-la Salle, coll. L’Equinoxe, 2011.

Année de publication : 2011