TRADUIRE L’EXPERIENCE AU-DELA DE SES LIMITES

PROGRAMME MSH

MARDI 16 OCTOBRE APRES-MIDI ET MERCREDI 17 OCTOBRE DE 9h30 A 16h30

AMPHI 219, MSH CLERMONT-FERRAND, 4, RUE LEDRU

Le but de ce colloque est de présenter des cas de traduction de textes qui, référant à des expériences de violences extrêmes, confrontent le traducteur (dans le même temps, lecteur, écrivain, passeur de langues entre les langues) à de nombreuses questions limites et choix concernant l’expression, le contenu, le rapport référentiel et le contexte, le rapport à l’émotion. Quelle place trouver ou adopter face au texte lorsque celui-ci est chargé de souffrance, lorsque les repères habituels sont remis en cause quand ils ne volent pas en éclats, lorsque les identités se brouillent et le réel se défait ? Quel choix pour respecter le projet de l’auteur (du témoin) et le rapport éthique à ceux qu’il représente, tout en répondant à l’exigence de la transmission et de ses principes de communicabilité ? Faut-il d’ailleurs concilier les deux, transmission et projet d’auteur ? Traduire doit-il d’emblée répondre à la nécessité de transmettre quand il s’agit d’expériences qui confrontent la langue à ses propres limites face au réel ? Traduire peut-il même participer d’une stratégie de résistance contre la violence ? Ces textes exigent-il un investissement différent d’autres textes et à quel niveau se situent ces différences ?

Pour que ces questions et problématiques puissent être mieux approchées, nous souhaitons les éclairer par d’autres corpus et d’autres expériences de traduction. Cette rencontre sera l’occasion d’entendre des interventions sur le bilinguisme – sur l’être entre les langues –, le rapport à la poésie et aux textes fondamentaux. L’on interrogera également des traductions de textes historiques dont on supposerait que le sens n’est pas potentiellement aussi complexe – ou ambivalent – que des textes de qualité littéraire, mais qui confrontent néanmoins le traducteur à des choix éthiques, esthétiques et, par là, qui engagent les émotions.

L’on cherchera à tirer de ces « situations » des questions générales aussi bien sur la traduction et l’écriture, que sur le témoignage (le témoignage pouvant être considéré comme une forme de transcription-traduction d’un réel innommable) et l’écriture de l’histoire.

- Organisé par Philippe Mesnard,
- Philippe Mesnard
- CELIS EA 4280 - UBP Clermont-Ferrand 2 / Fondation Auschwitz

PROGRAMME

MARDI 16 OCTOBRE 2012

  • 14h15 Philippe Mesnard : Présentation de la problématique : quelles limites au-delà de l’expérience
  • 14h45 Batia Baum (traductrice) : Traduire la littérature yiddish du désastre (de Zalmen Gradowski à Avrom Sutzkever)

16h00 pause

  • 6h15 Projection du film Traduire de Nurith Aviv
  • 17h45 Table ronde avec la réalisatrice : Nurith Aviv, Thiphaine Samoyault, Philippe Mesnard, Janine Altounian, Luba Jurgenson

Mercredi 17 OCTOBRE 2012

  • 9h30 Philippe Mesnard : Traduction sous influence : les textes de Primo Levi et leurs contextes de réception
  • 10h00 Tiphaine Samoyault (Paris 3) : La fidélité comme loi morale du témoignage et de la traduction

10h30 pause café

  • 10h45 Laurent Gallardo (traducteur) : La tâche du traducteur à l’épreuve du témoignage concentrationnaire (à partir de KL Reich de Joachim Amat-Piniella)
  • 11h15 Michaela Wolf (Université de Graz) : “To know German meant life” : Interpreting in Nazi concentration camps

12h15 – 14h00 Déjeuner

  • 14h00 Janine Altounian (essayiste et traductrice) : Pour recueillir et transmettre ce qui reste d’une culture détruite, il faut le traduire
  • 14h30 Luba Jurgenson (Paris IV Sorbonne, écrivain, traductrice) : Traduire et retraduire les témoignages du Goulag
  • 15h00 Adan Kovacsics (traducteur, écrivain, Université Pompeu Fabra, Barcelone,) : Quelques considérations sur le langage national-socialiste
  • 15h30 Synthèse

Responsable(s) Celis :  Philippe Mesnard

Équipe(s) de Recherche concernée(s) :  Programmes transversaux

Date et lieu

  • du mardi 16 octobre 2012 à partir de 14H15 au mercredi 17 octobre 2012 jusqu'à 16H30 - lieu : MSH Clermont-Ferrand, Amphi 219