Les chemins de Bergounioux : Se faire écrivain par la conquête symbolique du réel

« Il s’agit de dire de la façon la plus simple qui soit que la conquête symbolique du réel réclamait un effort tel que la littérature, comme conscience du monde, n’a pu prendre du même mouvement conscience d’elle-même, c’est-à-dire de l’abstention, du retrait, de la distance, qui permettaient à l’écrivain de se constituer comme conscience des autres existences ».
- (Pierre Bergounioux, Carnets de notes 2001-2010, Verdier, Lagrasse, 2011, p. 135)

Colloque

22-24 mai 2013

Organisé par la MSH de Clermont-Ferrand et le CELIS (Centre de recherche sur les littératures et la sociopoétique) de l’Université Blaise Pascal - Équipe « Littératures 20/21 » (en collaboration avec le CIEREC de Saint-Etienne et l’université de BARI)

Le colloque auquel nous vous convions est le premier organisé en France, sur l’œuvre d’un auteur qui écrit depuis trente ans, a publié une œuvre considérable (près de 70 titres) récompensée par plusieurs prix.

Ce colloque se propose d’aborder la période la plus résolument narrative de l’écriture, c’est-à-dire celle qui va de 1984 à 2001 ; et dans cette même période, le corpus se limitera aux récits. Désormais, la parution des Carnets de note, en particulier les deux premiers volumes, permettent d’apporter un éclairage précieux sur le parcours qui conduit Bergounioux du roman à des récits plus brefs.

Pour cette première étape d’un programme de recherches qui devrait se poursuivre avec les textes réflexifs de Pierre Bergounioux, nous proposons le titre qui est aussi l’idée directrice de nos recherches : « Se faire écrivain par la "conquête symbolique du réel" ». Car c’est bien la visée réaliste, l’interrogation du monde et l’invention de nouveaux outils pour le dire et le penser (sans oublier la crainte peut-être, source d’une féconde inquiétude, de ne pas toujours être à même de mettre en œuvre une si haute exigence), qui nous semblent prépondérantes dans l’entreprise littéraire de Pierre Bergounioux, et ce dès son entrée dans l’écriture. Il s’agira en fin de compte d’esquisser une esthétique romanesque et de dégager quelques chemins d’une pensée forte, qui s’attache sans relâche à élucider le monde dont nous héritons, et que nous transmettons.

Dès lors, nous attendons aussi bien des analyses formelles que thématiques, ou plus conceptuelles, visant à dresser le portrait littéraire du premier Bergounioux.

PROGRAMME

Mercredi 22 MAI

- 16h : Accueil des participants à la MSH
- 17h : Vernissage de l’exposition (espace Pierre Laporte, centre Jaude)

"Les ferrailles de Pierre Bergounioux"

- 1. MICHEL Jean-Paul : conférence à propos des sculptures de P. Bergounioux

Jeudi 23 Mai

Matin

9h OUVERTURE DU COLLOQUE PAR PASCALE AURAIX-JONCHIÈRE, DIRECTRICE DU CELIS

L’HISTOIRE (Président de séance : MANET VAN MONTFRANS)

- 9h30-9h50 JACQUET Marie-Thérèse (Université de Bari) : "Bergounioux, un itinéraire et des questions"
- 10h-10h20 VIART Dominique (IUF) : « P. Bergounioux : le principe historique ».
- 10h30-10h50 MECKE Jochen (Université de Regensburg) : « Un moment du temps qui glisse sur l‘éternité : la temporalité chez P. Bergounioux entre le réel et le symbolique ».

- 11h Pause

Président de séance : GUY LARROUX

- 11h30-11h50 D’ALMEIDA Pierre (Première supérieure, Lycée Descartes, Tours) : « À propos de La mort de Brune ».
- 12h-12h20 SCHAFFNER Alain (Université de Paris 3) : « Le récit d’enfance dans La Maison rose ».

- 12h30-13h45 Repas

Après-midi

LES SAVOIRS (Président de séance : ALAIN SCHAFFNER)

- 14h-14h20 ADLER Aurélie (CERACC, Paris-III) : « Figures du chasseur dans les récits de P. Bergounioux ».
- 14h30-14h50 DEMANZE Laurent (ENS Lyon) : « Pierre Bergounioux : un dictionnaire tout à part soi ».
- 15h-15h20 Mathilde BARRABAND (Université de Montréal à Trois-Rivières) : « La connaissance à l’œuvre ».

- 15h30 Pause

Voix Conférences

16H30 ENTRETIEN PUBLIC

- 1. JERUSALEM Christine (Université Lyon I) : « Amitiés de P. Bergounioux » (1)

MEIZOZ Jérôme, THOMAS Michel C. (Lectures P. PRESUMEY)

18h30, LA LIBRAIRIE : LECTURES ET CONFERENCE PUBLIQUES DE P. BERGOUNIOUX

(Avec le concours de l’atelier « Lectures Urbaines » du SUC, responsable : Myriam Lépron)

Vendredi 24 Mai

Matin 9h30

2. LA GÉOGRAPHIE (Président de séance : Marie-Thérèse JACQUET)

- 10h-10h20 DESMICHEL Pascal (UBP, CERAMAC) : « le paysage est un état d’âme », P. Bergounioux et les terres de Millevaches.
- 10h30-10h50 RIEUTORT Laurent et Éric LANGLOIS (UBP, CERAMAC) : « Marius Vazeilles la friche et la forêt dans Miette ».

- 11h00 Pause

Président de séance : JOCHEN MECKE

- 11h30-11h50 LARROUX Guy (Université de Toulouse-Le Mirail) : « Approches de l’ombre ».
- 12h00-12h20 ROSEMBERG Muriel, Université de Picardie – Amiens, Géographie-cités (UMR 8504) à propos de La Mort de Brune.

- 12h30-14h15 : Repas

Après-midi 14h30

3. FILIATIONS (Président de séance : DOMINIQUE VIART)

- 14h30-14h50 VAN MONTFRANS Manet (Université d’Amsterdam) : « Formes du récit de filiation chez Pierre Bergounioux : de L’Orphelin à La Casse et La Ligne ».
- 15h00-15h20 COYAULT Sylviane (Université de Clermont-Ferrand) : « À l’échelle du minuscule : P. Bergounioux et M.-H. Lafon ».
- 15H30-15H50 CHAUDIER Stéphane (Université de Saint-Etienne) : « La ruralité écorchée vive : P. Bergounioux et M.-H. Lafon ».

- 16h Pause

Voix Conférences

16H30 ENTRETIEN PUBLIC

- 2 M.-H. LAFON, M. RIBOULET : « Amitiés de P. Bergounioux » (2)

CONCLUSIONS DU COLLOQUE EN COMPAGNIE DE P. BERGOUNIOUX

Contacts :

Sylviane Coyault : Sylviane Coyault

Marie-Thérèse Jacquet : Marie-Thérèse Jacquet

Stéphane Chaudier : stephane.chaudier@wanadoo.fr

Responsable(s) Celis :  Sylviane Coyault

Équipe(s) de Recherche concernée(s) :  Programmes transversaux

Programme(s) concerné(s) :  Programme MSH 2012-2014 : LIDO

Date et lieu

  • du mercredi 22 mai 2013 à partir de 16H00 au vendredi 24 mai 2013 jusqu'à 19H00 - lieu : MSH de Clermont-Ferrand