Moralité à six personnages

Émilie Goudeau , Michel Quereuil

Traduit en français moderne par Michel Quereuil et Émilie Goudeau, d’après l’édition de Joël Blanchard (Droz, 2008)

La Moralité à six personnages, écrite et certainement jouée dans le dernier quart du quinzième siècle, relève d’un genre édifiant mettant en scène des allégories dont le jeu doit apporter un enseignement au public et dont le succès ne s’est pas démenti au Moyen Âge. Elle est ici présentée dans une traduction en français moderne.

La Moralité à six personnages, écrite et certainement jouée dans le dernier quart du quinzième siècle, relève d’un genre édifiant dont le succès ne s’est pas démenti au Moyen Âge et que des recherches récentes font redécouvrir aujourd’hui. Les Moralités mettent en scène des allégories dont le jeu doit apporter un enseignement au public. Dans la Moralité à six personnages, un jeune homme, Quelqu’un, se lance dans une quête de Puissance et Autorité ; avec l’aide de Connaissance (sa conscience), il devra déjouer les pièges de Malice et éviter Infortune. Si cette aventure est celle des arrivistes de partout et de toujours, la pièce témoigne aussi à travers le prisme de la représentation allégorique des préoccupations du Moyen Âge finissant, en prenant acte de l’inscription problématique des vertus chrétiennes dans la société civile de son époque. Nous donnons ici une traduction en prose du texte de la Moralité à six personnages d’après l’édition de Joël Blanchard (Droz, 2008). Une introduction et des notes explicatives font un point sur le contexte littéraire et culturel de l’œuvre.

Références

PUBP, Clermont-Ferrand, coll. "CELIS/Textes", 222 p.

ISBN 978-2-84516-621-9. 8 € pour la version papier

ISBN 978-2-84516-622-6. 5 € pour la version pdf

Année de publication : octobre 2013